dimanche 31 juillet 2011

Album Floride Day 4 : Myakka River State Park (2 & 3)

Me revoilà après un week-end mitigé question météo, le soleil ayant finalement pointé son nez dimanche. Une petite balade nature en famille nous a fait du bien, la dernière avant un moment puisque zhom part mardi jusqu'au 24 août pour un nouveau voyage d'étude botanique au Vietnam et au Cambodge.

 
 Les cygnes aussi étaient de sortie en famille !


J'essaie de rester motivée pour l'album de Floride, alors voilà une nouvelle double page :
 



Template storyboard by Lauraskathi @ mscraps

Album Floride Day 4 : Myakka River State Park (1)

Toujours dans l'ordre chronologique, une première page sur le parc de Myakka River (à ne pas confondre avec la forêt précédemment visitée mais qui ne se trouve pas au même endroit).

  
Day number : Scooty's designs 'Un coin de Paradis' @ mscraps

Album Floride : Everyday life snapshots

Une page avec des instantanés pris par le smartphone, pas de la grande qualité, mais un bon souvenir de la vie "quotidienne" : les courses, les repas ...


samedi 30 juillet 2011

Album Floride Day 3 : Myakka Forest (part 2)

Et la 2e page consacrée à la forêt de Myakka :




 Scooty's designs 'Un coin de Paradis' @ mscraps + WA S. Cummings  inspi 52 wk 27 @ Oscraps

jeudi 28 juillet 2011

mercredi 27 juillet 2011

Album Floride : Piscine !

La suite de l'album, deux pages encore, sur le thème de la piscine !



Papier S. Cummings @ Oscraps ; template Anita Designs (simple painted photobooth templates) ;WA + element : Anita Designs (A day at the pool) @ mscraps


Papier S. Cumming @ Oscraps ; template 31 ScrapVoyages / Katell (modifié)

Album Floride : la villa Rotonda + QP Sanibel

... l'album, en utilisant des QP de Sue Cummings (Oscraps). La première a été modifiée pour ajouter des photos, pour la seconde j'ai mis mon propre "journaling". La première page vient dans la suite chronologique des pages précédemment réalisées, tandis que la seconde avance quelques jours plus tard, lors de notre sortie à la plage de Sanibel.



mardi 26 juillet 2011

Album Floride Day 2 : Welcome to Rotonda Sunshine Villa

Aller hop, je fais l'album "à ma mode", tant que ça avance ... double page avec panoramique du "quartier" (comme je prévois de sortir un 30x30 chez Photoweb, je sais que la reliure rognera un demi centimètre au milieu).




Sue Cumming : notebook - summetime + insp 52 wk 27.

samedi 23 juillet 2011

Album Floride : Day 1 / day 2

Je continue l'album avec deux pages toutes simples, qui privilégient le récit, les photos n'ayant pas grand intérêt esthétique. Si vous lisez le texte et y trouvez des fautes, signalez-les moi !





Quand au fait que je scrappe à 4h du mat' ... ça s'appelle le jet'lag ! Depuis notre retour impossible de s'endormir le soir, et réveil vers midi ... il faut absolument que je me réadapte d'ici lundi ! Et pour celles qui s'étonnaient d'avoir "loupé" mes derniers messages, c'est de ma faute : je les ai fait hier et antidatés, pour qu'ils correspondent à  la date. De la triche ? Boah non, juste de l'ajustement ;))

Un début d'album

Voilà quelques pages, un début d'album, avec les photos de l'aéroport et dans l'avion. J'étais fatiguée et je n'avais pas envie d'embêter les enfants, alors je n'ai pris que quelques photos avec mon téléphone, forcément de qualité médiocre, déjà encadrées façon snapshot. Mais je pense intéressant de les mettre en page, ce sont de vrais souvenirs ! Le style adopté ici ne sera donc probablement pas raccord avec la suite, sans doute plus "clean", mais tant pis, je ne vais pas me prendre la tête. J'ai bien aimé utiliser les éléments de plusieurs kits sur le thème du voyage, cela me sert enfin !


OneLittleBird (Vagabond) + Papier : S. Cummings (52 inspiration, week 27) chez O'scraps ; Kit freebie Bellabeluga : Around the World.

mercredi 20 juillet 2011

Day 15 : ** Miami comme on la rêve ...**

Check out de l'hôtel en fin de mâtinée et retour de la voiture à l'agence de location en milieu d'après-midi, cela nous laissait le temps d'aller découvrir la ville mythique ! Je voulais du Miami "de carte postale" ... j'en ai eu plus que je ne l'espérais !

D'abord direction Ocean Drive, l'avenue la plus célèbre de la ville, pour ses bâtiments Art-Déco. On longe des canaux bordés de villas luxueuses, des rues aux teintes claires ou colorées aussi larges que hautes, où s'alignent palmiers et buildings résidentiels. On arrive d'abord à Collins avenue, où l'on se gare assez facilement, les yeux déjà remplis de tous ces hôtels Art-Déco pastels aux formes si caractéristiques, sur un fond de ciel bleu juste parfait. Quelques mètres pour rejoindre la parallèle, Ocean Drive, qui longe le bord de mer. Tout est comme dans un film, les couleurs saturées, il y a du monde mais sans excès, les gens roulent tranquillement, des policiers surveillent les parkmètres. Restaurants en terrasses où les brumisateurs marchent à fond, promeneurs qui semblent pour la plupart "habitués" : lunettes bling-bling, tuniques légères et mini-shorts, bronzage intégral, maillots dans la rue, jogging attitude malgré les 90°F (soit 32°, ce qui est raisonnable, mais en plein soleil et avec cette moiteur ... dur dur !!). En même temps on n'a pas l'impression d'un endroit si "select" ou luxueux, les gens ne se prennent pas le chou ici ! Quelques mètres encore et nous voilà ... à South Beach ! Et bing une autre carte postale ! Immense plage immaculée qui réfléchit le soleil implacable (pas de brise rafraîchissante comme à St Augustine ou sur les plages du Golfe), mer turquoise où certains se baignent et font des sports nautiques tandis que la majorité lézarde ; "lifeguards tour" peinte aux couleur du drapeau ... C'est magnifique. Mais l'on n'y reste pas longtemps, comme on prend l'avion le soir même toutes les affaires de plage sont dans les valises.

Je vous ai mis en diaporama les photos. Elles sont totalement brutes, pas triées, et la plupart ont été prises depuis la voiture pendant qu'on roulait. Vous me pardonnerez donc les imperfections, mais il eut été trop long et compliqué de retoucher et de sélectionner ! Ne pas hésiter à mettre en plein écran pour un effet plus spectaculaire ; en tout cas le mettre sur 720p. pour la meilleure qualité HD (boutons en bas à droite)


Partie 1 : From North Bay Village to Collins av. ; Ocean Dr et South Beach.



Pour passer les quelques heures qui nous restent et prendre notre repas, je consulte le guide de voyage et direction Biscayne Bay Market Place, un célèbre centre commercial en plein air, juste devant le port de plaisance, qui mélange boutiques de luxe et échoppes de souvenirs. Sur la route on ne peut que s'ébahir devant les immenses gratte-ciels si typiquement américains. A Biscayne Bay, la vue sur les yatchs, bateaux de plaisance et de croisières pour les Bahamas est sublime, et nous en profitons bien en mangeant en terrasse chez "Chilis".

Partie 2 : to Biscayne Bay



Peu d'emplettes souvenirs (j'aime bien regarder mais sans plus), et il est l'heure de rejoindre le Rental Car Center. Aucune vérification particulière, on laisse juste la voiture, puis une navette nous conduit à l'aéroport où les procédures se passent très rapidement. Nous rentrons avant tout le monde dans l'avion grâce à nos enfants de moins de 10 ans, et passons un vol agréable dans un avion aux deux tiers rempli. Trajet un peu plus long pour "éviter une tempête tropicale sur les Bermudes". Arrivée à Orly et enchaînement sur le taxi qui nous ramène chez nous ! La météo est "moins pire" que je le craignais, notre voisin nous informe cependant que c'est probablement le 1er jour qu'il ne pleut pas depuis notre départ. Au moins on retrouve un jardin en forme, on se félicite de ces vacances programmées en juillet, on rit encore des "ébébé vous allez crever de chaud et être bouffés par les bestioles", ben non, nous ça va très bien et on est ravi d'avoir juste eu le double de t° d'ici !

Ce voyage était vraiment un voyage de rêve, d'abord par sa destination, la Floride - et plus largement les USA - que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir via cette région ; la Floride certes est un échantillon très touristique, mais l'état d'esprit de quasiment tous les gens que nous avons croisés, y compris dans les supermarchés ou modestes pompes à essence, était agréable, gentil, ouvert et "friendly", positif et prompt à expliquer des choses sans doute hyper basiques pour eux à des étranger comme nous. Jamais autant de gens ne nous ont fait des compliments sur la beauté de nos enfants (ben oui ça fait toujours plaisir !), avec une simplicité déconcertante. Encore hier dans les toilettes du resto, une dame qui m'avait entendu discuter avec les filles : "Oh my God : your kids are soooo cute ! Where are you from ? France ? Whaaa fantastic !...". On ne s'est jamais senti "scrutés", et notre couple "mixte" est d'une grande banalité dans ce pays multi-ethnique. Je n'ai aucunement une vision naïve, je ne parle que d'un contact immédiat, qui d'emblée nous a énormément étonnés, et renvoyés à son contraire, un certain état d'esprit franchouillard, de ceux qui n'ont jamais mis les pieds là-bas mais véhiculent tant de clichés négatifs, et font preuve quotidiennement d'une attitude renfermée, bornée et pessimiste. 
Un voyage de rêve, disais-je, parce qu'on a eu la chance de le faire en famille ; pour les enfants c'était une première expérience de voyage "lointain", de confrontation à une autre culture (tout en restant dans un modèle occidental très proche), avant de leur proposer, plus tard, nous l'espérons, d'autres destinations, et forcément un jour le Cambodge. Nous avons voyagé dans des conditions idéales de confort - ça aide - mais malgré tout je suis totalement épatée par leur capacité à être patients et sages (souvent bien plus qu'à la maison !), compte tenu de la longueur des trajets (l'avion, puis des heures de voiture quasi chaque jour) et de la chaleur, toujours plus difficile à supporter pour des petits (mais enfin de ce côté, ils ont une génétique du tonnerre : après 2 jours j'ai laissé tombé la crème solaire, aucun rougissement, que du bronzage ; aucun effet "insolation"). Difficile de savoir ce qu'ils retiendront du voyage (souvent les enfants se souviennent de détails anecdotiques plutôt que des choses qui nous semblent "importantes"), mais leur bonheur dans la piscine ou dans la mer, leurs yeux émerveillés devant les beautés de la nature sont pour les nous de vrais trésors. Je pense que les filles se rendent compte que peu d'enfants ont leur chance. Nous aimerions leur donner l'envie et le goût de voyager. Je suis surprise positivement d'entendre Alice dire qu'elle espère ne pas vivre en France plus tard, alors qu'il y a quelques années son seul objectif de petite fille était d'habiter toute sa vie près de ses parents. Il faut dire qu'avec une partie de la famille de mon mari partagée entre Cambodge et France, et passionnée de voyages, "l'étranger" leur est bien familier.
Voyage de rêve enfin car nous avons réussi à y mettre ce que nous aimons, tenant compte des intérêts et possibilités de chacun, quitte à s'écarter un peu des sentiers battus, construisant un peu chaque jour notre journée du lendemain en consultant les guides et internet, sans aucun programme pré-établis mais plusieurs objectifs en tête. Et le tout sans "couac".

Je remercie donc ici de tout mon coeur pour mari pour ce formidable cadeau.

Un merci ici également à tous ceux qui nous ont donné un coup de main par leurs idées, conseils, aux amis et à la famille qui sont passés à la maison en notre absence, et enfin à tous les lecteurs de ce blogs, et "amis" FB, ceux qui ont pris le temps de laisser de petits messages, car c'est très motivant quand il faut rédiger au milieu de la nuit un post dont chaque photo met trois plombes à charger. Pour tous mes fidèles anonymes : aller, faites votre "coming-out" rien qu'une fois et laissez-moi un tout petit commentaire juste pour dire que vous êtes passés ici, c'est simplissime ! Et ça me fera un joli cadeau pour mon anniv' ;)))

Reste maintenant à faire un album, pfff... les bras m'en tombent déjà, je crois que je vais privilégier la simplicité et l'efficacité (mosaïques sur fond blanc, pleines pages ...).


A très bientôt

mardi 19 juillet 2011

Day 14 : retour à Miami

Une journée de transfert entre Inverness et Miami, soit un bon 5 h de route, grâce à l'autoroute. Une fois de plus les enfants sont sages comme des images. Une route assez monotone, qui nous fait traverser des centaines de kms de grands espaces verts sans apercevoir une seule agglomération. Décidément, je garderai de la Floride surtout une impression de Nature omniprésente. On passe par les quartiers un peu glauques de Miami pour arriver à notre hôtel, légèrement excentré (North Bay Village), mais qui offre une très jolie vue sur la mer. Après quelques heures de repos, les enfants finissent l'après-midi à la piscine ; je suis épatée par leurs progrès de natation en 2 semaines ! Nous assistons à un superbe coucher de soleil, puis nous sortons manger un peu plus loin dans un resto asiatique.








Demain, une belle visite de Miami South Beach et Biscayne Bay !

lundi 18 juillet 2011

Day 13 : Ste Augustine, les gators et l'océan

Hi hi vous me faites rire les copines avec vos commentaires affolés concernant les bestioles ! Les tiques, ben oui c'est pas marrant, mais on peut attraper les mêmes au camping de Trouilly-les-oies, alors évidemment si on veut être sûr de ne jamais en croiser, je déconseille la marche en forêt. La dernière fois que j'ai dû en enlever aux enfants, c'était je crois dans le jardin de notre maison de vacances en Dordogne ; elles en chopent très souvent, y compris chez nous ; ce n'est vraiment pas grand chose à enlever, il faut juste bien vérifier, et ça gratte tellement qu'il est difficile de ne pas s'en apercevoir ! Par contre ici, pas de bêtes comme je déteste : taons (bonjour les balades gâchées dans les Vosges de mon enfance), guêpes et frelons ... brrrr ! Même les moustiques ne nous auront embêtés qu'autour de notre 1e villa, mais jamais lors de nos promenades dans la jungle ou les marais. Le reste, vous le voyez, ce sont des insectes bien inoffensifs même s'ils sont plus gros, et les enfants adorent. Nous regrettons simplement de ne pas en avoir vu plus : quasi aucun papillon, pas de phasmes ...

Ce matin la journée a commencé par un petit stress : au moment de partir en excursion, appel de la personne qui gère la maintenance de la maison, et qui pense que nous la quittons aujourd'hui et non demain ! On vérifie notre contrat : on a bien payé pour 6 nuits, mais il est indiqué du 13 au 18 juillet ; pour nous ce 18 correspondait à la date de la dernière nuit, pour le proprio, c'était celle du check-out. Zhom s'explique au téléphone - il sait garder son sang-froid ! -, le soucis étant qu'une famille doit emménager ce soir ! Au final, sans nouvelle du proprio, la gérante, très pro, indique que puisqu'on a payé pour 6 nuits, elle s'arrangera pour loger l'autre famille ailleurs, et qu'on peut être rassurés. Ouf ! 

C'est donc avec pas mal de retard qu'on prend la route pour Ste Augustine ; on n'aura pas le temps de passer par le museum de Gainesville comme initialement prévu. On traverse sans s'arrêter la "vieille ville", réputée pour être la plus ancienne du pays. Heu ... certes c'est très joli, très propre, très touristique, très ... Disney ?? En fait je n'arrive pas à savoir en regardant tous ces bâtiments tarabiscotés s'ils sont "d'origine" ou de construction récente.

 

Arrêt repas au Mc Do (ce n'est pas de la grande restauration mais on est sûr au moins que les enfants mangent ; ailleurs on paie plus cher pour qu'ils laissent les trois quarts de leur assiette ...). Et nous voilà à la Ferme aux Alligators, qui est en fait un petit zoo qui présente les alligators (classiques mais aussi albinos, bébés, spécimens énormes empaillés ...), quelques crocodiles marins, également de nombreux oiseaux, et quelques autres animaux. L'entrée n'est pas donnée, mais ça vaut le coup : ici, il y a des alligators par centaines, c'est tout à fait incroyable. On avait promis cela à Ulysse, il n'a pas été déçu ! Une partie du parc est une longue passerelle : on passe au dessus des alligators (les enfants peuvent les nourrir avec de petites croquettes sur lesquelles ils se jettent) et près d'arbres littéralement recouverts d'oiseaux avec leurs nids. L'observation est vraiment aisée et plaisante.




 



Je précise pour ma maman : la bébête de droite est fausse ;)

  

Le nourrissage des bébêtes est la grande attraction : le soigneur (et sa stagiaire pas vraiment rassurée ...) entrent dans la fosse et s'amusent à agiter à quelques pas des plus gros spécimens des rats bien dodus ... en un instant, les alligators jusque là figés bougent brusquement, gueule ouverte ... et se pétrifient à nouveau une fois le repas avalé. Très impressionnant.



Pour les enfants, le temps fort de la visite aura probablement été de poser pour une photo en tenant bébé alligator et serpent !



Après cette visite, comme nous avions encore un peu de temps, nous décidons d'aller jeter à coup d'oeil à la plage ... et oui, nous ne l'avions pas vu à notre arrivée à Miami cet océan Atlantique, et toutes nos autres plages donnaient sur la partie Golfe du Mexique ! Avenue de bord de mer typiquement floridienne : palmiers, hotels, résidences et commerces aux couleurs pimpantes, mais aucun bétonnage ni grosses constructions ... rues désertes ... on se gare à quelques pas de la mer, parking public, WC nickels (comme toujours), à peines quelques mètres de "dunes" (ah c'est sûr de ce point de vue, nos plages du Nord n'ont rien à envier) et nous voilà à la plage ... quelle claque encore ! La carte postale parfaite, une mer avec beaucoup de vagues où quelques surfeurs s'amusent, du bleu et du sable à perte de vue, très peu de monde, une chaleur un peu tempérée par une bonne brise ... Seulement dans la précipitation de ce matin et nos changements de plans, nous n'avions pas prévu cette halte, et donc ni maillot ni rien ! Ni une ni deux, les filles virent leur jupe et les voilà en culotte sautant dans les vagues avec bonheur. Après tout ce sera peut-être leur dernière occasion. 








 

Et voilà, demain valises et départ pour Miami où nous dormirons et passerons notre dernière journée !